Avis clients: 4.7/5
Besoin d'un conseil ? 04 72 20 36 80

Acheter un appartement et le mettre en location : un bon moyen de préparer sa retraite ou de constituer un capital grâce à l’effet de levier du crédit ?

Oui, car l’immobilier est une classe d’actifs réputée solide et permettant d’avoir des revenus réguliers.

Toutefois, le rendement peut décevoir, surtout après impôts. Comment faire mieux ? Voici quelques pistes pour trouver (ou créer) des biens locatifs à forte rentabilité. Suivez le guide !

immobilier locatif scpi

Préambule : un rendement élevé reflète la plupart du temps un risque supplémentaire

Le rendement locatif s’obtient en divisant le revenu annuel par le prix d’achat.

En conséquence, un fort rendement s’obtient : 

  • soit par un revenu supérieur à celui du marché,
  • soit par un prix d’achat inférieur au prix du marché.

Le marché étant raisonnablement efficient, la plupart des biens sont vendus à leur juste prix et se louent aussi au prix de marché. Toute rentabilité supérieure à celle du marché est nécessairement la contrepartie d’un autre facteur : risque accru, travail à effectuer sur le bien… Les anomalies de marché sont rares ! 

En gardant ce rappel en tête, voici comment cibler des biens locatifs à forte rentabilité.

Investir dans une petite surface

Les petites surfaces se vendent à un prix au mètre carré supérieur à la moyenne, mais le prix de location est lui aussi supérieur. Les deux facteurs ne se compensent pas exactement et le rendement locatif est généralement plus élevé.

Par exemple, un studio à Paris a en moyenne un rendement locatif compris entre 5 et 6%, tandis qu’un trois pièces sera plus proche de 3 à 4%.

Cette situation s’explique par une rotation plus fréquente des locataires, ainsi que par des coûts fixes supportés par le propriétaire en termes de temps et d’argent, que le propriétaire doit bien répercuter…

Accepter de réaliser des travaux

En achetant un bien à rénover vous pouvez bénéficier d’une décote. En effet, de nombreux acheteurs préfèrent acheter un bien prêt à vivre, idéalement récemment refait à neuf.

Bien sûr, il faudra payer les travaux et subir une vacance locative le temps des travaux mais l’opération pourra, si elle est bien menée, être fructueuse et permettre un rendement locatif plus élevé une fois les travaux terminés.

Dans ce cas, le rendement supérieur sera donc la contrepartie du travail à réaliser, du délai avant de percevoir les loyers, et du risque sur la réalisation des travaux (dépassement du calendrier ou du budget).

Acheter dans une zone peu recherchée

Autre piste pour une rentabilité élevée : cibler les zones les moins recherchées, par exemple Limoges, Le Mans, Saint-Étienne… Les villes moyennes situées dans un bassin d’emploi limité et avec une population qui ne croît pas apparaissent fréquemment dans les classements des villes les plus rentables, avec des taux pouvant dépasser 8%.

Le prix d’achat, dans la fourchette basse, peut permettre d’augmenter le rendement. Mais pour l’investisseur, attention à ne pas se faire aveugler par des calculs de rendement théorique élevé !

Pour obtenir ce rendement, il faut avant tout… pouvoir louer ! 

Or, la demande est faible dans ces zones. Par conséquent, il faut systématiquement calculer le rendement en intégrant des périodes de vacance locative plus élevées qu’ailleurs. Soyez réaliste et calculez par exemple le rendement sur 9 mois de loyer seulement… 

En tenant compte des périodes de vacance, le rendement pourra rester plus élevé qu’ailleurs : une prime de risque est intégrée dans le prix. Toutefois, vous devez nécessairement anticiper des difficultés pour louer. Ici encore, le surcroît de rendement est la contrepartie d’un risque.

Passer du nu au meublé (voire à la location saisonnière)

Le choix du mode de location peut considérablement influencer la rentabilité de votre investissement immobilier. La location nue, bien que simple et courante, est généralement la moins rentable.

Opter pour la location meublée peut être plus lucratif : les loyers sont naturellement plus élevés et le régime fiscal LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) peut offrir des avantages. Cependant, les locataires en meublé restent moins longtemps que les locataires en location nue. Ce sont par exemple des familles qui, suite à une mutation professionnelle, louent un meublé quelques mois le temps de trouver un bien à acheter. 

Et la location saisonnière ? Bien évidemment le coût de la nuit est plus élevé qu’en location nue, mais elle exige un investissement personnel plus important (gestion des annonces, des entrées / sorties, etc.) : c’est presque un métier !

Bien sûr, il est possible de confier la gestion des biens à une agence, mais il faut veiller à ce que les frais ne réduisent pas le rendement supplémentaire espéré initialement.

Avoir un réseau pour acheter moins cher

Enfin, le dernier moyen de trouver des bonnes affaires locatives est évidemment d’être bien intégré auprès d’agents immobiliers, de notaires, de gardiens d’immeubles…

L’objectif est d’acquérir un bien auprès d’un vendeur pressé qui n’a pas le temps ou l’envie de déposer une annonce et de faire des visites. En jouant le rôle de l’acheteur providentiel, vous déchargez le vendeur (ou son mandataire) d’un travail et pouvez proposer un prix plus avantageux en échange d’une transaction rapide.

Une opération gagnant-gagnant, à condition d’avoir le bon réseau et des fonds disponibles facilement… ce qui signifie avoir une capacité d’emprunt validée ou une abondante trésorerie disponible.

Opter pour l’immobilier professionnel

Dernière solution (et pour nous la meilleure) : acquérir des biens professionnels.

Il n’y a pas que le résidentiel dans la vie ! 

Historiquement, l’immobilier professionnel (bureaux, murs de boutiques, centres commerciaux, logistique…) a toujours apporté une rentabilité supérieure à celle de l’immobilier résidentiel. 

Pourquoi un tel écart ? 

Car dans l’immobilier résidentiel, en tant qu’investisseur vous êtes en concurrence avec des ménages qui achètent leur résidence principale et qui ont parfois d’autres objectifs que la rentabilité (le fameux “coup de coeur”, ou l’avantage lié à la proximité de leur travail par exemple). En conséquence, ils tendent à pousser le prix à la hausse et le rendement à la baisse. Ils achètent le bien pour sa valeur d’usage et non pour sa rentabilité.

À l’opposé, l’immobilier commercial est avant tout un marché d’investisseurs professionnels, très sensibles à la question du rendement. Ils n’achètent que lorsque le rendement leur convient. Bien sûr, il existe toujours des risques : différents de ceux de l’habitation, ils sont surtout diversifiables grâce à la pierre-papier.

Pour la tranquillité et la rentabilité, direction la pierre-papier !

Comment passer de l’immobilier d’habitation à l’immobilier commercial, tout en améliorant ses rendements potentiels ?

Il suffit d’acquérir quelques parts de SCPI pour profiter de nombreux avantages :

  • Rendement annuel compris entre 4% et 7% au cours des 20 dernières années, net de frais de gestion.
  • Risque maîtrisé grâce à la forte diversification. Une vacance locative ne dégrade pas l’intégralité de votre cash flow.
  • Gestion déléguée : vous n’avez absolument rien à faire. Vous pouvez enfin oublier le suivi des travaux, les mises aux normes et la gestion des locataires.
  • Investissement faible (dès 200 €) et fractionnable. En cas de besoin, vous pourrez céder quelques parts seulement.

Pour ces raisons, de plus en plus d’investisseurs en immobilier résidentiel basculent une partie de leur patrimoine en immobilier commercial grâce aux SCPI. Qu’attendez-vous pour les rejoindre ?

Ces articles pourraient vous intéresser

  • SCPI ou SIIC ? Le match de la pierre-papier !

    La SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et la SIIC (Société d’Investissement Immobilier Cotée) sont les deux formats de pierre-papier les plus courants. Quelles sont leurs différences ? Suivez notre comparatif !
    22 janvier 2024
  • Investir en SCPI : les erreurs à ne pas faire

    Investir en SCPI est un excellent moyen d’acquérir un patrimoine foncier diversifié et d’en tirer des revenus sans les soucis de la gestion locative traditionnelle. Néanmoins, pour un investissement totalement réussi, il faut éviter ces quelques erreurs fréquentes.
    15 janvier 2024
  • Investir en SCPI au service de vos projets de vie

    - préparer ma retraite - investir pour mes enfants - créer des sources de revenus complémentaires - étudier les opportunités de revenus passifs - lancer la machine à intérêts composés… Sachez que vous n’êtes pas seul : les objectifs financiers sont la 2e résolution des Français, juste après la santé et le bien-être ! <strong>Alors, comment commencer à placer son argent pour qu’il rapporte ?</strong> Face à la bourse, plutôt aléatoire, avez-vous pensé à l’immobilier ? Nous ne parlons pas de l’immobilier résidentiel, trop chronophage et peu rentable, mais de l’immobilier professionnel : bureaux, commerces, entrepôts, hôpitaux ?
    21 décembre 2023
  • Combien de temps détenir des parts de SCPI ?

    La pierre-papier est plus facilement cessible qu’un bien immobilier physique. Cependant, l’investissement en SCPI reste toujours un achat de long terme. Combien d’années conserver ses parts ? Voici quelques repères pour anticiper la bonne durée de détention.
    21 décembre 2023
  • SCPI et nue-propriété : des avantages méconnus !

    Acheter des SCPI pour préparer votre retraite, vous y pensez… et si vous faisiez encore mieux ? Pour les investisseurs qui n’ont pas besoin de revenus immédiats, il existe un mode d’acquisition des SCPI souvent ignoré et pourtant très avantageux : l'acquisition de parts en nue-propriété temporaire.
    19 décembre 2023
  • Quelles sont les meilleures SCPI du marché pour 2024 ?

    L'univers des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) se caractérise par sa diversité et sa capacité à répondre aux besoins variés des investisseurs. Face à l'abondance des options disponibles, il est crucial de sélectionner les <strong>meilleures SCPI</strong>. Cet article se propose de décrypter les performances et les caractéristiques des meilleures SCPI de 2023, en mettant l'accent sur leur indépendance, objectivité et transparence.
    11 décembre 2023
  • Baisse de prix des parts de SCPI : les clés pour comprendre (et anticiper l’avenir)

    Depuis cet été, la presse a abondamment commenté les baisses de prix de certaines SCPI. Passons outre le bruit médiatique pour nous intéresser aux fondamentaux. Que s’est-il réellement passé ? Pourquoi <a href="https://www.scpi-online.com/immobilier-definition/">l’immobilier</a> baisse? Faut-il délaisser cette classe d’actifs ou au contraire s’y intéresser ? Quelles SCPI privilégier ?
    5 décembre 2023

Avertissement

La valeur d’un investissement peut varier, tout comme les revenus qui y sont attachés.
L’investissement dans une SCPI ne bénéficie d’aucune garantie en capital ni en termes de performances.
Il s’agit d’un placement à long terme avec une recommandation de conserver les parts pendant une période d’au moins 8 ans.
S’agissant d’un investissement immobilier, la liquidité du placement peut être limitée. Le rachat des part peut être soumis à des réserves.

Contactez un conseiller SCPI Online pour obtenir plus d’informations et trouver la SCPI qui vous convient.