La prime de risque élevée des SCPI menacée par la baisse de rendement et la hausse des taux des obligations d’état en 2017

Le rendement des SCPI continue de baisser, passant de 4,85% en 2015 à 4,63% en 2016.

Cette baisse est toutefois compensée pour les investisseurs par une prime de risque élevée qui s’élève à 3,95% en 2016. Toutefois, celle-ci risque de baisser en 2017 du fait de la remontée des taux d’intérêt des obligations d’état.

Une prime de risque élevée pour les SCPI en 2016

Bien que le rendement des SCPI soit en continuel baisse depuis 2009 où il était à 6,07%, ces placements restent très attractifs comparés aux placements sans risque tels les emprunts d’état à 10 ans dont le rendement est passé sous la barre des 1% en 2016 (0,68%).

À cela il faut ajouter que les placements SCPI bénéficient d’une prime de risque élevée, du fait des faibles taux d’intérêt des obligations d’état.
La prime de risque correspond à la différence entre le rendement d’un produit financier et le taux sans risque (Taux d’intérêt d’un placement sûr : les obligations d’états sont généralement prises en référentiel). Le taux sans risque étant évalué à 0,68% en 2016, la prime de risque est à 3,95% cette même année.

Baisse de la prime de risque prévue en 2017

Une baisse de la prime de risque est toutefois prévue en 2017, du fait de la prévision d’une baisse du taux de distribution des SCPI et de l’augmentation de taux d’intérêt des obligations d’état (taux sans risque).

  1. Baisse des rendements des SCPI

La baisse de la prime de risque s’expliquera premièrement par une poursuite de la baisse des rendements des SCPI. Cette baisse trouve son origine dans les difficultés qui affectent structurellement le marché de l’immobilier d’entreprise dans lequel interviennent principalement les SCPI : la hausse du prix des actifs impacte de plus en plus négativement les performances de l’immobilier d’entreprise. Il sera donc difficile dans ces conditions de maintenir des taux de distribution supérieurs aux rendements générés par les nouvelles acquisitions, même en puisant dans les réserves et 2017 a donc de grandes chances d’assister à une nouvelle baisse du rendement des SCPI.

Toutefois, le rendement des SCPI en 2017 restera sans aucun doute l’un des plus élevé des placements collectifs proposés aux investisseurs particuliers.

2) Augmentation des taux d’intérêt des obligations d’état

À cela, il faut ajouter une augmentation des taux d’intérêt des obligations d’état du fait des inquiétudes provoquées par l’arrivée au pouvoir aux EU de Donald Trump, le Brexit, l’arrivée au pouvoir en Bulgarie d’un président pro-russe, l’instabilité politique en Italie, etc.
Bien qu’on ne puisse prévoir qu’elle sera l’ampleur de cette augmentation, il est certain qu’elle affectera négativement les primes de risques des placements SCPI.

La prime de risque élevée des SCPI menacée par la baisse de rendement et la hausse des taux des obligations d’état en 2017
5 (100%) 1 vote